Domotique : tout "domotiquer" dans mon appart

Naissance d'un nouvelle passion ?

Il n'est jamais trop tard pour bien faire et c'est à 68 ans que je me découvre ce nouvel engouement. Tout est parti d'une autre passion, celle de la météo qui elle-même vient de mon activité préférée, le vol en planeur. J'avais donc le projet de créer une station météo pour mon club, qui soit consultable sur internet.

Pour commencer sa mise au point, je décidais d'en implanter une chez moi forcément assez simplifiée car difficile d'installer un pluviomètre ou un anémomètre quand on est dans un immeuble en copropriété (il faut l’autorisation des copropriétaires pour installer quelque chose sur le toit … pas simple.)

Je me décidais dans un 1er temps de me limiter à des sondes de température, humidité et pression. Là-dessus mon fils m'offre pour mon petit Noël (2017) une sonde T° et H% de chez Oregon et un transmetteur RFX433. J'étais parti pour développer ma propre application Web sous Symfony quand j'ai découvert Domoticz, sa simplicité d'installation, la richesse de ses possibilités, sa capacité à s'exécuter sur un Raspberry Pi sans avoir à installer LAMP … Je me suis dit que je ne ferai jamais mieux … et c'est ainsi qu'a commencé l'aventure. Car avec Domoticz, je découvert que je pouvais aussi commander mes volets roulants Somfy sans rien n'avoir à rajouter … et ainsi de suite, je découvre que je peux récupérer les informations de mon compteur EDF et même mon Chadèche.

Ainsi, en quelques semaines avec l'aides des nombreux internautes qui ont publié leurs expériences sur leurs sites ou les forums (voir une liste de liens sur cette page), j'ai réussi, moi le vieux “geek”, à acquérir un peu d'expérience que je vais essayer de partager avec vous.

Préambule

Ce qu'il faut savoir tout d'abord c'est qu'il n'existe pas UN standard en domotique mais DES standards et d'ailleurs tous ne datent pas de la domotique et tous ne sont pas réellement des standards mais disons des “usages”. Donc pour construire un système complet vous n’échaperez pas à vous appuyer sur plusieurs standards : par exemple, les sondes météo Orégon transmettent leur données sur la fréquence 433 MHz alors que les interrupteurs télécommandés au standard Z-Wave fonctionnement sur 868 MHz et les produits Xiaomi fonctionnent en Zigbee. Et si je n'évoque que la fréquence de transmission je suis loin d'être complet car ce n'est que le “support” de communication, mais il y a aussi le protocole, le contenu des messages, leur codage etc. Heureusement, il y a des dispositifs comme par exemple le transmetteur RFX433 qui prennent une bonne partie de tout ça en charge (Domoticz faisant le reste) et finalement ça reste assez simple.

Et d'ailleurs, depuis que j'ai commencé, je crois ne pas avoir programmé plus d'une dizaine de lignes de code, soit parce que j'ai pu réutiliser des codes existants, soit parce qu’avec quelques commandes Shell (merci à mon frère, grand Gourou d'Unix pour son aide) on pouvait régler le problème.

Petit aparté
La programmation ne me fait pas peur loin de là : au cours de ma carrière, j'ai touché à peu près à tous les langages et toutes les machines en commençant en 1969 sur une Elbit 16 (qui connait ?) puis un IBM360 suivi d'un CDC3600 et d'un ITT1600 avant d'attaquer les microprocesseurs (Motorola 6800, 68000, Intel 8080 etc) sans oublier les Apple2, PET, et autres “Personnal Computer”. Quant aux langages j'ai touché à tous les “assembleurs”, au Fortran, au Pascal, au LISP, au Simula et j'en oublie certainement, mais j'ai deux préférés : le PL/1 et le C et un que j'aime pas, mais alors pas du tout … au risque de déplaire car il est très à la mode … PYTHON.
Mais ce que je à quoi je n'avais même pas rêvé … et il l'ont fait … c'est le Rasberry Pi. Un vrai bonheur de disposer dans un format 1/2 carte de crédit de la puissance de calcul d'un ordinateur qui aurait occupé dans les année 70 une salle entière avec moult alimentations pour le faire fonctionner et moult climatiseurs pour évacuer la chaleur et des muscles d’haltérophile pour changer un “rack mémoire à tores” de 16 K-Octets et 30 kilogs.

Fin de l’aparté

Mes objectifs

  • Mettre en place une central météo
  • Contrôler mes volets roulants
  • Contrôler l'éclairage
  • Suivre mes consommations (EDF, ECS, Chauffage central)
  • Contrôler individuellement tous mes radiateurs (chauffage centrale) pour réguler la température
  • Assurer la sécurité de mon appart


NB : pour la surveillance de ma consommation ECS et chauffage central je n'ai pas encore de solution.
ERDF a installé des compteurs pour le télé relevé. Le protocole est MBus mais je n'ai pas de solution simple et bas coût pour récupérer les infos.

L'architecture de ma domotique

La figure ci-dessous décrit l'architecture de mon installation.


Analyse

L'architecture illustre bien le multiplicité des solutions mais j'ai un peu volontairement forcé la dose car c'est aussi pour moi l'occasion de tester différentes solutions.
Du haut vers le bas de la figure voici ce que l'on trouve:

  • mon réseau local géré par ma Box SFR qui joue le rôle de routeur et passerelle internet.
  • connecté à ce réseau :
    • mon PC portable sous Wibndows 10 qui me sert d'outil de configuration/paramétrage de toute ma domotique (avec l'aide de Putty).
    • mon Shuttle sous Ubuntu qui est le serveur sur lequel s’exécutent le wiki que vous lisez actuellement ainsi que mon logiciel Backuppc qui effectue automatiquement et périodiquement les sauvegardes de tous mes ordinateurs (PC/MAc/RPi),
    • un NAS Synology où sont stockées les sauvegardes mentionnées ci-dessus,
    • trois Raspberry Pi (un RPi B et deux RPi Zero WH) et une passerelle Xiaomi
  • Le Rpi B contient le serveur Domoticz. Sur chacun de ses ports USB sont connectés
    • un RFX433 pour recuillir les données de ma sonde Oregon THGR810 et pour contrôler 4 volets roulants Somfy
    • Un Z-Stick Z-Wave AEON LABS Gen 5 pour contrôler toute ma domotique Z-WAVE : actuellement limitée à l'éclairage (mais sera étendue au contrôle du chauffage)
  • Le RPi Zero WH-1 est connectée via son port I2C à un module BMP280 qui contient un capteur de température et un capteur barométrique
  • Le RPi Zero WH-2 est connecté via son port série et une petite interface spécifique à mon compteur EDF pour récupérer sur les données de consommation
  • La passerelle Xiaomi est connectée en Zigbee à 3 sondes :
    • deux sondes de température et humidité
    • une sonde de température humidité et pression
    • d'autres capteurs seront connectés ultérieurement

Détails d'installation et configuration

On trouvera ci-dessous les liens vers le pages où je décris avec quelques détails mon aventure domotique pour construire cette architecture.
Ce fut parfois très simple, parfois plus compliqué : dans tous les cas, les contributions des internautes domoticiens m'ont été très utiles.
Donc, n'invente pas grand chose mais on trouveras tout de même quelques astuces (merci à mon frère) qui peut-être pourront vous aider.

Pour commencer, il faut installer Domocticz sur une Raspberry Pi, qui sera le cœur de la Domotique.
Pour ça, je ne peux que conseiller le tutoriel disponible sur ce lien Domoticz sur Raspberry Pi
Ah! j'oubliais, Domoctiz a un concurrent : Jeedom. J'ai pas testé, mais c'est certainement très bien aussi.
Si vous voulez une installation sur un NAS Synology au lieu d'un RPi, c'est sans doute Jeedom qu'il vous faut.

Autres projets

Mon site Pro


QR Code
QR Code projets:projets:domotique:domotique (generated for current page)